La valse du Pouvoir - Forum RPG

RPG d'intrigue


Duché de Serreval

La valse du Pouvoir - Forum RPG :: Administratif :: Le registre :: Coteries validées


avatar
Message  Duché de Serreval  par Le Scribe Eternel le Sam 24 Nov - 21:27
Coterie : La Bibliothèque de Khel
Rang social / Titre : [Esprit Immortel)
Age : Le Temps dans la bibliothèque de Khel n'a pas de sens.
Métier : Scribe



Le duché de Serreval.

Le responsable de la coterie : Gryffem Guillaume Sigfried de Valravenne.
Nom de votre coterie : Duché de Serreval.
Type de coterie : Une noble famille du nord.
Si c'est un territoire noble : 10 - Duché de Serreval
Blason : Pas encore mais je vais de ce pas demander à quelqu’un de gentil de le faire pour moi.
Votre spécialité : Les chevaliers et forgerons.
Vassaux : Que des pnjs pour le moment.

Description complète


Le duché de Serreval a été fondé par Grégor qui fut le lieutenant d'Alève la jeune mais c'est pour son service auprès d'Alevas le Conquérant qu'il reçut terres et titre de noblesse ; sa vie ayant été allongée au-delà du naturel par la grâce des dieux. Désormais maître de terres au nord du Téléprion, Grégor avait toujours un problème: le dragon qui hantait le troisième pique de la chaîne et tenait dans ses serres le val qui commençait juste au nord de sa tanière. Le héro prit son épée en se réveillant d'un rêve troublé dans lequel June lui apparut et le mit au défi d'aller pourfendre la bête. Le monstre mourut lorsque l'épée de Grégor, grâce à la bénédiction de la déesse, traversa son armure d'écaille réussissant là ou toutes les autres armes des mortels avaient échouées. Avec le trésor que l'élu trouva dans la caverne du monstre il fit construire un château sur un plateau surplombant la région. Etant un parangon de vertu, et donc d'humilité, il nomma le castel en l'honneur de son épouse: Illiana. Ainsi fut construite et nommée la Citadelle d'Illiana. Les époux eurent des enfants et fondèrent la dynastie de Valravenne.

Ainsi va la légende. Quelle est la part de vérité? Difficile à dire, si Grégor a bel et bien existé il n'a jamais été reconnu comme élu de June par l'Eglise. Le plus probable c'est que les premiers de Valravennes ont prit une légende locale et l'ont liée un fondateur mythique. Mais trêve de légende, que les fables laissent place à l'histoire.

Le duché a donc été fondé après les conquêtes du bien surnommé Alevas le Conquérant. L'étendu du duché de l'époque n'est pas certaine, certains disent qu'il s'étendait du troisième pique au sud jusqu'à la forêt de Litneg à l'ouest et jusqu'à la source de l'Immaculé au nord. Si c'est le cas ces terres ont été perdues durant le temps des ducs, notamment durant la guerre civile, même s'il est plus probable que les terres susnommées n'ont jamais fait parti du duché. Cependant ça n'a pas empêché Galyn I le Perfide de tenter de s'en emparer durant le temps du chaos, profitant de la confusion, laissant ses terres complètement à la merci des pillards jordhiens. le Perfide meurt tué lors d'une attaque nocturne sur son camp, tactique pour laquelle il était devenu tristement célèbre. Son successeur, Gryffem III le Castellan, s'en retourne sur ses terres pour les protéger. D'aucun diraient qu'il n'avait pas le choix, tous ses vassaux en avait assez d'une guerre qu'ils jugeaient indigne contre un autre seigneur alévien alors que des barbares dévastaient leurs fiefs, il n'est donc pas impossible qu'ils forcèrent la main du nouveau duc. Nouveau duc qui parcourut son domaine de long en large pour le protéger tout en lançant un la construction de châteaux le long de la côte. En 343 Gryffem III se joint à Sarin Mortecîme pour pacifier une fois de plus la péninsule ; dans l'espoir également que sa famille ne soit pas puni pour la guerre injuste déclarée par Galyn le Perfide. Les de Valravenne soutiennent les Mortecîme tout au long du règne de la famille et tente désespéramment de mettre Saros II sur le trône d'Alévia sans succès. Le duché se replie sur lui-même.

Après l’accession au trône royale de Maël Coeurvaillant, au grand dam de Galyn IV, le duché commença une sorte de phase isolationniste: il n’y eut plus de trace des ducs de Serreval à la cour du roi, les marchands qui enrichissent ceux qui avaient soutenus le nouveau roi étaient mal vus, parfois même banni pour des raisons quelconques, lorsque le roi levait l’ost les troupes de Serreval mettaient bien plus de temps qu’il ne le devrait pour rejoindre l’armée royale etc… Par exemple, à la bataille de 876, le contigent de Serreval se composait d'une poignée de jordhiens mercenaires, une insulte qui fit beaucoup rire la noblesse Serrevalloise. Cependant les de Valravenne ne firent rien, sachant pertinemment que cette isolation rendait toute tentative de placer Saros sur le trône irréalisable. C’est d’ailleurs à Serreval que le prétendant au trône mourut dans son lit. Avec la mort de Saros II la période d’isolation se termina et le duché se rouvrit au reste du royaume, c’est avec sa réouverture que Gryffem V comprit ce que l’isolation a coûté à son duché qui n’a pas pu profiter du début du développement fulgurant du commerce, de l’art et des sciences qui se produisait partout ailleurs. Ce sont les fameux forgerons du duchés qui profitent le plus de cette ouverture sur l'extérieur, les découvertes en métallurgie leur permettent de parfaire leur art. En l’an mille l’on trouve le duc Gryffem VII avec ses chevaliers aux côtés du roi Herne Coeurvaillant pour repousser celle qui certes prétendait au trône comme l’avait fait Saros II mais Alève V n’avait pas le sang de Mortecîme pour mériter le soutien du duché de Serreval. A partir de cette date le duché est entièrement de retour dans la politique du royaume et c'est avec Gryffem VIII le Blond que le duché de Serreval a de nouveau une présence permanente à la cour royale.

L'histoire du duché étant établi il nous fait maintenant présenter cette terre de vallées et de rivières à commencer par celle gardée par la Citadelle d'Illiana. Avant de parler de ladite citadelle il est bon de mentionner la Serre, une rivière nommée ainsi à cause de sa forme singulière. Des champs de blé remontent les berges de la Serre jusqu'au troisième pique de la chaîne couvert de neige éternelles formant un manteau d'or sillonné de bleu rehaussé par un col d'hermine. La Citadelle quant à elle n'était à sa fondation qu'un château mais elle mérite désormais son nom car elle fut étendue au fil des siècles pour devenir un édifice imposant. Elle se trouve sur un plateau que la Serre isole du reste des terres. C'est en 486 que Galyn II  fit construire la Tour du Dragon, la plus haute tour du château d'où pendent des bannières à croix blanche sur fond rouge frappé d'un dragon noir, pour entreposer l'épée de Grégor. Cependant la tour n'est pas habitée, pas même par les hommes d'arme car elle est entièrement dédiée à June, c'est pour cela que la tour a été construite dans le temple de la déesse, on y accède en passant par la cour intérieure. Avec l'extension progressive de la citadelle, qui occupe désormais l'entièreté du plateau, le donjon a perdu son rôle défensif ; après tout si un attaquant passe les quelques mètres de vide, les murailles extérieure et les deux murailles intérieures ce n'est pas une fortification de plus qui va l'arrêter. Ainsi le donjon sert désormais uniquement de lieux de vie et a été réaménagé au fil du temps, il y fait désormais bon vivre ; naturellement les hommes d'armes habitent désormais dans les différents de corps de garde qui longent les différents murs. Mais la citadelle, comme tout fortification, n'a pas qu'un but défensif, elle existe également pour rappeler à tous la puissance du duc et ceux qui vivent constamment dans son ombre, dans la ville qui s'est formée de l'autre côté des berges de la Serre, n'ont pas besoin qu'on leur rappelle qui est leur maître.

Le fils de Gryffem III, Gryffem IV le Chevalier Blanc fonda l'ordre de la Tour, un ordre de chevalerie tutoyant le fanatisme composé des meilleurs combattants ducaux. N'étant pas tout à fait stupide il s'assura que l'ordre reste bien en dehors des pattes du clergé pour s'assurer un certain contrôle sur l'ordre qu'il avait fondé. Il en donna ensuite le commandement à son frère cadet, il est coutumier que le fils aîné hérite du titre ducal, le cadet de l'ordre de chevalerie et que le puîné serve dans les ordres.


Influence

Total d'influence disponible : 170
- L'héritage de Gryffem le Castellan et le sang de Grégor : 90%
Gryffem III a construit plus de la moitié des châteaux qu'on peut trouver dans le duché et avec ces constructions est née une tradition chevaleresque. Avec le temps cette tradition a permit aux de Valravenne de toujours pouvoir compter sur des combattants expérimentés. Mais cette tradition martiale s'est aussi étendue aux paysans car le duc a construit tous ces châteaux pour les protéger des pillards jordhiens. Ces raids ont donc créé une paysannerie robuste et qui sait se battre même si elle manque singulièrement de discipline. La légende dépeint Grégor comme un grand guerrier et un parangon de vertu et ça se reflète d'abord sur les de Valravenne eux-même qui tentent d'émuler leur prestigieux ancêtre et sur les chevaliers qui suivent leurs maître. A cela il est bon de rajouter l'ordre de la Tour dont le maître, généralement le frère cadet du duc, jure fidélité au duc.
- Famille millénaire : 70%
Durant ces temps troublé ce qui dure longtemps est forcément bon ainsi une vieille famille noble attire plus facilement le respect et la sympathie d'autrui ce qui est très utile lorsqu'il s'agit de nouer des relations. De plus une famille aussi vieille a des liens de parenté avec un nombre considérable de familles nobles à travers la péninsule vu qu'il faut bien marier tout ce beau monde.
- Richesse : 40%
Le troisième pique de la chaîne n'était pas d'une richesse minérale ahurissante il a fallu que les forgerons fassent ce qu'ils pouvaient avec ce qu'ils avaient ce qui a donné une caste d'artisans très compétents ; forgeant des armes et armures renommées mais pas seulement car si le travail des métaux se prête particulièrement bien aux armes il ne faut pas oublier le joaillerie. Les orfèvres de Serreval exportent leurs œuvres à travers le royaume et les ducs ne se sont jamais gênés pour taxer ce commerce lucratif.
- Culte de June : 35%
Même si les trois dieux sont vénéré il est indéniable que June a la primauté dans le cœur des fidèles de Serreval, certains prêtres d'Orion ou de Khel jaloux diraient même que leurs ouailles s'égarent en délaissant leurs temples car il est vrai que comparé aux édifices dédiés à June les temples des deux autres dieux ont presque l'air abandonnés. Le signe indéniable de la faveur dont joui la prêtrise de June est sans conteste le fait que seul la déesse possède un temple à l'intérieur de la Citadelle d'Illiana, les autres divinités doivent se contenter des temples dans la cité.
Voir le profil de l'utilisateur


Le Scribe Éternel:
J'ai passé toute ma vie mortel à écrire l'histoire de ce monde, tant et si bien qu'un jour j'en suis arrivé à la fin. J'étais déjà un vieil homme en ce temps là, mais je fut saisit d'horreur devant la profondeur du vide qui m'envahissait. Il n'y avait plus de chronique à rédiger, plus de fait à relater et je serais mort bien avant que l'histoire ne s'achève. Mais Khel prit en pitié le vieil érudit que j'étais et quand mon histoire fut achevé il ramassa ma vie et dans son royaume de rayonnages infini il me fit une place. Je suis le scribe éternel, qui par la gloire de Khel écrira l'histoire jusqu'a la fin des temps.
avatar
Message  Re: Duché de Serreval  par Gryffem de Valravenne le Dim 25 Nov - 16:27
Blason des Valravenne
Rang social / Titre : Duc de Serreval
Age : 41 ans
Métier : Conseiller du roi
Fiche : Tout est là, enfin presque.
Situation familiale : Marié et père de trois enfants, deux frères et une sœur.
Nationalité : Alévienne
Divinité favorite : June

Elisabeth d'Ifroy

Titres : Héritière apparente du comte Geoffroy d'Ifroy et duchesse de Serreval.
Divinité favorite : June.
Age : 36 ans.
Sexe : Féminin.
Situation familiale : Mariée, trois enfants et une sœur.
Sa psyché : Elisabeth est calme là où son mari est prompt à la colère ; réfléchie là où il est impulsif ; discrète là où il ne passe pas inaperçu. En somme Elisabeth est le négatif de son époux et a une influence non négligeable sur lui. Même si elle est suffisamment intelligente pour ne pas le contredire en public elle ne se gêne pas une fois qu'ils se retrouvent seuls dans le confort de leur chambrée. Intransigeante et surtout ambitieuse Elisabeth se voit un jour reine.
Son histoire : Geoffroy avait toujours voulut un fils mais son aimée ne lui en donna jamais, à la place il eut deux filles. Cette envie d'un héritier mâle fit qu'Elisabeth fut assez libre quant à son éducation, elle pouvait s'entraîner à l'épée et au tir à l'arc tout en portant des habits d'homme. Malheureusement cette liberté prit fin lorsque son père dut la marier. On la força à se féminiser, finit les braies et autres jacques, désormais elle se devait de porter des robes et de soigner sa toilette. Etant l'héritière d'un comté un chevalier errant la kidnappa pour la marier de force mais il fut bien surpris de se retrouver avec un couteau dans l'aine, la belle n'ayant pas oublié ses leçons d'escrime. Après cette aventure Gryffem VII proposa à son ami Geoffroy de prendre sa fille sous son aile et de lui accorder sa protection. Ce à quoi le comte proposa que sa fille épouse le fils aîné du duc, le futur Gryffem VIII.
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum