La valse du Pouvoir - Forum RPG

RPG d'intrigue

Forum actuellement en Bétatest, merci de votre indulgence!

06 - Histoire d'Alévia

La valse du Pouvoir - Forum RPG :: Administratif :: L'essentiel :: Contexte


avatar
Message  06 - Histoire d'Alévia  par Les Dieux le Mer 23 Mai - 18:39
Admin

Coterie : Texte
Rang social / Titre : Dieu tout puissant
Métier : Déité
Divinité favorite : Nous
Histoire d'Alévia

Le Premier Royaume Aléviens (0 à 187) :

L’histoire d’Alévia commence comme il se doit en l’an 0 de notre temps, lorsque Alève la Jeune, Reine du peuple qui portera par la suite son nom, fonde le Premier Royaume Alévien en poursuivant une vision envoyée par le Dieu de la Création en personne. Cette fondation est traditionnellement marquée par le passage de l’Echine d’Orion, frontière naturelle au Nord de la péninsule alévienne. Les Aléviens s’établissent alors à l’Est du Télpérion et dominent rapidement toute la région.
Lentement, le Royaume s’étend au-delà du Telpérion, notamment sous l’impulsion d’Alevas le Conquérant, chef de guerre glorieux qui chassa les Jordhiens de la péninsule et s’empara du Nord puis du Pays des Lacs avant d’être assassiné à la Bataille de la Sarde par un cultiste de Shaeeli en 157. Trente ans plus tard, à la mort de son fils Alevas II qui s’éteint sans descendance, le Premier Royaume Alévien s’effondre sous la pression des nobles en concurrence pour la couronne.

Le Temps des Ducs (187-314) :

En 202, après 15 ans de guerre civile, est formée la Ligue de Nobles qui remplace le Royaume Alévien. L’autorité émane de la Ligue, une assemblée de tous les nobles d’Alévia pratiquement dépourvus d’autorité en dehors de celle de conduire des guerres de conquête.
Tout au long du IIIè siècle la Ligue va mener des guerres contre les Shaïms installé au Sud de la péninsule, qui seront finalement chassé en 298 après la chute de leur dernière ville. Toute la péninsule est alors, pour la première fois, soumise à la loi Alévienne.
Malheureusement, la paix ravive les tensions entre les seigneurs et dès 304 la Ligue se retrouve submergée par les conflits privés et les guerres intestines. Une médiation à lieu en 314, qui se solde par le Désastre du Champs aux Lys quand tous les grands seigneurs d’Alévia sont mystérieusement assassinés pendant la discussion, probablement sous l’influence de la Mère du Néant.

Le Temps du Chaos (314-344) :

Le complot des cultistes de Shaeeli alliés à la volonté de vengeance de la noblesse, persuadée d’avoir été trahie par certain de ses membres suite au Désastre du Champs aux Lys, fait sombrer le pays dans un chaos indicible. Pendant 30 ans le pays s’effondre sur lui-même et s’affaiblit, ce qui attire l’attention des peuples rivaux.
Les Jordhiens vont piller et dévaster le nord du pays pendant près de 40 ans. Enhardie par l’assaut des hommes de la mer, les Shaïms débarquent sur la côte sud pour tenter de reprendre leurs terres et ouvrent un nouveau front. En 343 une Grande Horde Kahadar se masse au-delà de l’Echine d’Orion, qu’elle traverse en Octobre. Pour beaucoup Alévia est perdue et ce n’est plus qu’une question de temps avant qu'elle ne disparaisse.
Mais un homme s’élève contre l’envahisseur : Sarin Mortecîme, le Seigneur du Nord inspiré par la déesse de la Guerre June, parvient à arrêter l’invasion et à écraser l’armée ennemi. Auréolé de gloire et à la tête d’une troupe de fidèles toujours grandissante, il parvient en 344 à se faire nommer Roi des Aléviens, fondant ainsi le second Royaume.

Le Second Royaume (344-876) :

Rapidement Sarin Ier met fin aux diverses invasions, son génie militaire incontestable semble le mener éternellement à la victoire. A tel point qu’une fois ses adversaires chassés d’Alévia, il se lance dans une série de conquêtes rapides et brutales. Les steppes occidentales des Kahadars ainsi que la côte Est de la mer de Varum tombent rapidement sous son contrôle. Sarin meurt dans son lit à 94 ans au terme d’une vie de conquêtes et de victoires. A l’avènement de son fils Sarin II en 398, Alévia est pratiquement au summum de sa puissance et une partie du Califat Shaïms se retrouve vassal d’Alévia.

L’apogée du Second Royaume aux Vème et VIème siècles est faite de guerres défensives, de petites conquêtes et de grandes vagues d’évangélisation. Les anciens Dieux des Kahadars sont lentement remplacés par la trinité alévienne et pendant un temps le Califat Shaïms reconnaîtra même l’interprétation alévienne des trois Dieux comme une référence suprême.

Les guerres aléviennes pour tenir leur Empire se font plus nombreuses et plus coûteuses aux cours des VIIè et VIIIè siècles. Dans le même temps, les territoires Shaïms du Royaume s’enrichissent grâce au renouveau du commerce et l’hérésie de Shaariss se répand au nez et à la barbe de l’inquisition. La dynastie Mortecîme est de plus en plus affaiblie et le génie des premiers rois semble bel et bien perdu. Alors que les armées aléviennes reculent au Nord face aux Hordes Kahadars et que les provinces orientales se soulèvent, Sarin V L’Idiot meurt, la noblesse refuse le trône à son neveu Saros II, jugé brutal et passéiste et nomme un grand noble à la tête du pays en 874.

Ce dernier répondant au nom de Maël Coeurvaillant va mettre fin aux crises qui gangrenaient la société alévienne. Les Provinces orientales obtiennent leurs indépendances, qui était déjà acquise de fait, et Alévia conserve sur place des avantages commerciaux non négligeables ainsi qu’un droit de regard en matière religieuse. En 876, Coeurvaillant remporte la Bataille du Lac Noir contre les Kahadars sur le point d’entrer en Alévia. Inspiré par Khel, il négocie ensuite habilement la paix avec les seigneurs de guerres encore très puissants malgré leur défaite. Pour la première fois, une Grande Horde fait demi-tour sans avoir été écrasée ou victorieuse. Maël est nommé Roi par le collège des nobles et des Clercs cette même année 876.

Alève III, descendante de Alève la Jeune qui prétendait également au trône s'exile dans les terres Aléviennes par delà la mer de Varum. Grâce à d'habiles manœuvres politiques, elle préserve un petit royaume audacieusement nommé "Alève" en bonne entente avec les Shaïms qui, en revanche, profitent de l'affaiblissement du royaume d'Alévia pour mettre fin au protectorat qui les assujettissait et ralentir considérablement les accords commerciaux qui les ont grassement enrichis.

Le Troisième Royaume (876 - 1039)

Ce nouveau royaume est marqué par un développement sans précédent de l’art, de la connaissance et du commerce. Les savants aléviens font des progrès réels en médecine et en mathématiques, et l’architecture devient aussi plus impressionnante. De grands temples gothiques s’élèvent dans les cités où la classe marchande se développe et s’enrichit. On assiste aussi à un développement de l’hérésie de Shaeeli qui entraîne une monté en puissance de l’inquisition et une sévérité accrue dans les châtiments.

L’an 1000 fut l’occasion d’un conflit ouvert entre Alévia et Alève, la reine Alève V ayant tenté de s’emparer de l’île d’Amac guidée par une prophétie lui annonçant le rétablissement de sa dynastie au changement de millénaire. Le Roi Herne d’Alévia et ses vassaux n’eurent pas de mal à repousser les alévites et leurs alliés du Shaïm. Avant qu’une expédition punitive coûteuse ne soit menée, le Roi Herne conclut une paix avec son ennemi, fermant tout commerce à destination du Royaume d’Alève et mettant ce dernier dans une position délicate.

1020 : la purification de Verfutaie. Suite à l'assassinat d'un Inquisiteur dans l'exercice de ses fonctions, le diacre de Khel, effaré par l’ampleur de l'hérésie soupçonné qui touchait toute la noblesse locale, envoya une dizaine d'Inquisiteur et plus d'une centaine de templier. Ce fut deux longues semaines où les buchers ne furent jamais éteint, beaucoup de personnes furent jeter au feu sans discernement, et les Inquisiteurs accompagné par les templiers se retrouvèrent enivrer par l'ambiance macabre et, dans une folie furieuse fanatique, se livrèrent à de nombreuses exactions : pillage, viol, meurtre sordide...
La famille noble actuelle, les Métiviers furent destitués, le chef de famille brûlé pour hérésie tandis que sa femme subissait l'esclavage pour laver ses péchés.

De 1032 à 1036 une série d’hivers rigoureux provoque des famines dans le nord et font descendre les Jordhiens sur les côtes aléviennes. A la surprise générale, le Roi Louens se porte, au cœur de l’hiver et accompagné de ses plus proches vassaux, à la rencontre des pillards qu’il parvient à repousser à la forteresse des Mers. Il obtient même l'aide d'une des tribus pour se défendre contre les autres Jordhiens en échange de l'île attenante à la forteresse. Une décision contestée car cela revient à garder les ennemis aux portes du Royaume...

1039 : Aujourd'hui
Le royaume est secoué par les rumeurs sur l'infidélité de la reine et la remise en cause de la légitimité du seul héritier.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum