La valse du Pouvoir - Forum RPG

RPG d'intrigue

Forum actuellement en Bétatest, merci de votre indulgence!

Alexander Barnes [terminé]

La valse du Pouvoir - Forum RPG :: Administratif :: Le registre :: Présentations validées


avatar
Message  Alexander Barnes [terminé]  par Alexander Barnes le Jeu 13 Sep - 18:52

Coterie : Aucune
Rang social / Titre : Inquisiteur
Age : 41 ans
Métier : Inquisiteur
Fiche : Fiche Alexander
Nationalité : Ecriture, RP, Décevoir mes parents
Alexander Barnes

Nom : Barnes
Prénom : Alexander
Surnom  : Inquisiteur Corbeau, Al'Bar
Âge : 41 ans (né en 998)
Groupe :  Religieux
Nationalité : Alévien
Titres honorifiques : Aucun
Profession : Inquisiteur
Situation familiale : Célibataire
Divinité favorite : Khel




Psychée

Alexander n'est pas un homme très commode, loin de là. D'un naturel froid et autoritaire, sa personnalité a été forgée par son statut d'Inquisiteur qu'il vit comme un sacerdoce. Il ne sort ainsi jamais vraiment de sa peau d'enquêteur et n'est pas du genre à nouer de relation avec les autres. C'est un homme qui commande, qui impose et qui condamne, et même lorsqu'il fait preuve d'humour, celui-ci se manifeste généralement sous la forme d'un sarcasme souvent grinçant.

Si dans sa jeunesse, il passait son temps à la recherche de coupables et se satisfaisait très bien d'avoir quelqu'un à mettre sur le bûcher, les années ont apaisé son fanatisme qui a fini par se muer en une foi plus honnête envers les dieux mais aussi envers sa fonction et la justice qu'elle représente. Lui qui aimait brûler au nom des dieux, il estime désormais avoir pour mission d'enquêter au nom de l'ordre. Ainsi, c'est avant tout la vérité qu'il recherche désormais avec méticulosité, même lorsqu'elle ne le satisfait pas vraiment, car la lutte contre le chaos vaut plus que son orgueil personnel. Cela impliquait d'ailleurs une certaine souplesse morale concernant tout ce qui n'avait pas directement trait à l'hérésie : Alexander est le genre d'enquêteur qui n'hésite pas à faire appel aux voleurs ou aux traîne-misères en tout genre quand il estime que ceux-ci peuvent l'aider à coincer un adorateur de Shaeeli.

Ainsi, si sa foi peut toujours être considérée comme exemplaire, elle est beaucoup moins aveugle qu'elle pouvait l'être par le passé, et à cela s'ajoute une plus grande facilité à s'interroger sur des sujets qui peuvent paraître tabou. Cela signifie, entre autre, qu'Alexander n'hésite pas à retourner l’œil de l'Inquisition et de Khel contre un représentant du Culte si celui-ci s'avère nuire aux dieux et à leurs ouailles. Sa confiance n'est absolue qu'envers les dieux.

Alexander n'est ainsi pas homme à éviter le conflit, et on pourrait penser qu'il a plutôt tendance à le chercher. Ses longues années en tant qu'Inquisiteur l'ont amené à se méfier de la noblesse plus que toute autre chose. S'opposer aux dieux et se vendre au chaos s'accompagnait généralement d'un profond désespoir ou, à l'inverse, d'une arrogance démesurée, de celle qui peuvent amener les hommes à défier leurs créateurs, et c'est exactement ce genre d'attitude qu'il trouvait chez les nobles. Leur soif de pouvoir et leur goût de l'autorité ne menaient souvent à rien de bon, et l'hérésie pouvait alors être considérée par ceux-ci comme une arme. Cette méfiance poussait Alexander à s'intéresser de près au monde de la noblesse et à souvent s'inviter auprès d'un duc ou d'une comtesse au succès un peu trop fulgurant, occasionnant par là même beaucoup de tensions. L'Inquisiteur n'était en effet pas le plus diplomate des hommes, car au delà d'un problème de caractère, il considérait que mettre un suspect en colère était un bon moyen d'avoir l'ascendant sur lui tant qu'il ne dépassait pas les bornes.

Mais toute cette bien-pensance ne suffisait pas à masquer ce qu'Alexander considère comme son plus grand défaut : sa propre arrogance et son esprit dominateur. Il aimait profondément et de façon parfois malsaine avoir du pouvoir sur quelqu'un, et il prenait plaisir à tenir leur destin entre ses mains. Il faisait de son mieux pour mettre ces désirs peu orthodoxes au service de ce qu'il estime être la bonne cause, mais il lui était plusieurs fois arrivé de se laisser déborder. Dans ses premières années, lors de rafles ou de condamnations massives, il s'était laissé aller à de terribles exactions, et aujourd'hui encore, il se laisse parfois emporter par cette sensation grisante de posséder quelqu'un corps et âme.


Artéfacts : Aucun (pour le moment)

Physique :Alexander est un homme assez grand, approchant 1m90 et a un physique plutôt imposant. Il n'est certes pas un combattant exemplaire, mais son rôle d'Inquisiteur exige de lui qu'il maintienne une forme physique décente, et il s'y emploie avec la rigidité qui lui est caractéristique. Il est ainsi en bonne forme pour son âge, et cela se voit. Son visage et ses cheveux grisonnants commencent à accuser le coup des années qui s'accumulent et les longues journées à cheval sont un peu plus dures à supporter qu'auparavant. Ses traits durs restent malgré tout ceux d'un bel homme, mais ce qui attire le plus l'attention, ce sont ses yeux : d'un bleu glacial donnant sur le gris, ils sont perçants et souvent inquiétants.

Il n'est pas du genre à prendre grand soin de son apparence, et ne sera rasé et coiffé que lors des audiences officielles et importantes, notamment lorsqu'il a affaire au Diacre de Khel voire à l'Archidiacre lui-même. Étant avant tout un voyageur et un enquêteur, sa tenue habituelle consiste en de simples habits de voyage et il ne daigne mettre son costume que lorsque la situation l'exige. Il convient néanmoins de noter que l'ensemble de sa garde-robe est de couleur noire. Dans sa jeunesse, Alexander et son fanatisme brûlant s'étaient fait une réputation d'oiseau de mauvaise augure, ce qui lui avait valu le surnom de Corbeau. Aujourd'hui, il le trouve ridicule mais juge utile d'entretenir la légende, et a ainsi décidé d'embrasser cet aspect de sa mission d'Inquisiteur.

En complément de tout cet attirail, il porte constamment une épée longue à son flan, même s'il s'en sert plus comme outil d'intimidation que comme arme à proprement parler. Sa lame est un peu plus large que celles des épées standards, car il s'agissait avant qu'il ne la récupère d'une épée de bourreau, qu'il a fini par nommer « Jugement », même s'il n'a presque jamais coupé de têtes avec, les hérétiques étant systématiquement brûlés vifs.


Histoire

Alexander est né dans une modeste famille de roturiers, dans le duché de Pierrenoire. Troisième enfant d'une famille qui finit par en compter cinq, il passa une bonne partie de ses jeunes années entre les champs et le temple de son village, aidant ses parents dans les premiers et s'instruisant auprès du prêtre local dans le second. C'était très clairement dans ce dernier qu'il préférait passer son temps, et avant qu'il ne développe une vraie passion pour la foi, ses raisons étaient beaucoup plus terre à terre : moins il côtoyait son père, et mieux il se portait.

L'homme n'était pas nécessairement un mauvais bougre, mais sa présence était des plus oppressantes : ancien soldat ayant dû déposer les armes après une blessure à la jambe, il avait gardé de ses années de guerrier un sens aigu de la discipline, qu'il appliquait avec autant de conviction que peu de discernement. Dans sa volonté de se faire entendre et respecter, il en venait souvent à considérer un simple « mais » comme un affront intolérable, et quand les cris ne suffisaient pas, il passait aux punitions corporelles parfois rudes. Ainsi, un jour que son premier fils, âgé de quinze ans, avait laissé pourrir une partie de la récolte, il lui avait infligé une punition tout à fait militaire : cinq coups de fouet.

Alexander grandit ainsi dans un mélange de peur, de défiance et de respect envers cet homme qui semblait avoir le droit de vie ou de mort sur eux, et c'est en partie grâce à sa mère, profondément religieuse, qu'il put être admis au temple lorsque sa famille pouvait se passer de ses services. Au fil des années, ce qui n'avait d'abord été qu'un refuge se mua en une vraie passion : les mots des prêtres avaient trouvé leur place dans l'esprit discipliné d'Alexander, et chaque leçon nourrissait un peu plus sa foi et son désir de les servir.

Lorsqu'il fut en âge, il annonça à ses parents sa décision de rejoindre la prêtrise. Si sa mère en fut comblée, son père fut plus difficile à convaincre, et ne consentit à lui accorder sa bénédiction que si le jeune garçon choisissait une voie militaire, la seule qui avait vraiment de valeur à ses yeux. Alexander promis, s'imaginant rejoindre les templiers, et posa le premier pied dans ce qui allait être son nouveau monde jusqu'à sa mort. Les prêtres et chevaliers chargés de l'instruction des recrues réalisèrent cependant quelque chose d'étonnant chez le jeune disciple : il était intelligent. Perspicace, discipliné et curieux, on lui indiqua que ses talents seraient mieux employés s'il les mettait au service du Culte d'une autre façon : en devenant Inquisiteur.

Cela ne se fit pas tout seul. L'instruction était longue, complexe, et les candidats plutôt nombreux, d'autant qu'il y avait beaucoup d'enfant de nobles dans les rangs des élèves, sans doute motivés à servir leur famille une fois leur rang obtenu. Alexander était doué, suffisamment pour pouvoir tenir tête à ceux qui gravissaient les échelons à force de donations et d'offrandes, et même si ses parents eurent la bonté d'en faire quelques unes pour soutenir leur enfant, il était évident que leur bonne volonté ne faisait guère le poids contre les kilos entiers de pièces que certains pouvaient fournir.

Et pourtant, Alexander fut choisi. Il ne fut bien évidemment pas le seul, mais aucun autre n'était d'origine aussi modeste, et celui qui se rapprochait le plus de sa classe sociale était un fils de petit bourgeois relativement aisé. Incroyablement fier, le tout nouvel Inquisiteur Alexander Barnes se jeta alors corps et âme dans sa mission, impatient de montrer ses talents au monde entier et de brûler des hérétiques comme on le lui avait si bien appris.

Et c'est ce qu'il fit durant de nombreuses années, voyageant de par l'Alevia pour mettre la main sur ceux et celles qui vénéraient la déesse du chaos, ou qui pratiquaient une autre religion que le Culte, ou qui manquaient à leurs devoirs envers celui-ci. La foi qui l'avait animé durant ses jeunes années n'avait pas faiblit au cours de son enseignement, bien au contraire : il était un serviteur dévoué aux dieux et à ceux qui les représentaient, et le nombre de bûchers qu'il laissa derrière lui fut la preuve la plus flamboyante qu'il puisse leur laisser.

Puis vint la Purification de Verfutaie, proche de la Forêt Noire. Un Inquisiteur fut sauvagement assassiné lors de son enquête en 1020 non sans avoir eu le temps de faire parvenir les premières conclusions de son enquête au Diacre de Khel. Effaré par l'ampleur de l'hérésie que feu l'Inquisiteur soupçonnait, le Diacre contacta immédiatement l'Archidiacre, et une véritable force armée fut envoyée vers Verfutaie. Plus d'une dizaine d'Inquisiteurs y furent assignés, accompagnés de vingt fois plus de templiers, et durant leur passage, ils mirent la ville à feu et à sang lors de leur traque des hérétiques. Alexander était l'un d'eux, et pendant des mois, il se vanta d'être celui qui avait allumé le plus de bûchers lors des quelques semaines que dura la Purification. Et ce ne furent pas les pires atrocités qu'il y commit, loin de là. Une sorte de folie furieuse et fanatique s'était emparée de la cité, et Alexander n'avait ni la force ni l'envie d'y résister, et il se laissa totalement emporter : violences, arrestations abusives, torture, viols et meurtres. Il avait l'impression d'être un soldat en pays conquis, capable de faire tout ce qu'il voulait.

Finalement, après plusieurs centaines d'arrestations et presque autant de bûchers, l'Archidiacre fit retirer ses hommes de la ville, templiers comme Inquisiteurs. Justice avait été rendue, et personne au sein du Culte ne jugea utile de reprocher à ses envoyés leurs exactions, contrairement à certains membres de la noblesse.

Ce fut lors de ce tragique événement qu'Alexander gagna son surnom de Corbeau. Lui qui avait déjà la réputation d'apporter le malheur avec lui se trouva, par un pur hasard vestimentaire, vêtu de noir durant plusieurs importantes rafles, et il n'en fallut pas plus aux accusés pour basculer de « oiseau de mauvais augure » à « corbeau ». Ses compagnons Inquisiteurs et templiers semblèrent apprécier ce surnom et se mirent à l'employer à leur tour, tandis qu'Alexander, alors âgé de 22 ans, était fier comme un coq de son aura de malheur.

Dans les mois qui suivirent, de nombreux Inquisiteurs ayant participé à la Purification de Verfutaie avaient montré quelques traces de remords, le temps les aidant à prendre la pleine mesure des atrocités qu'ils avaient commises. Alexander fut l'un d'eux. En quelque sorte. Car sa principale inquiétude alors ne fut pas d'avoir causé la mort et la douleur autour de lui, mais d'avoir manqué à ses propres vœux : il s'était laissé aller à ses penchants bestiaux, à ses vils instincts, et il se mit à craindre d'avoir mis un pied dans le monde de l'hérésie.

Ce fut le point de départ d'une rédemption toute relative, ou tout du moins, d'un apaisement du fanatique qu'était jusqu'alors Alexander Barnes. Il passa les années qui suivirent à en apprendre plus sur lui même et sur ses défauts, ainsi que sur les dangers de la foi aveugle. Un jour, il condamna un innocent et ne l'appris que plus tard. L'homme avait pourtant avoué, sous la torture, et ce fut le jour où il réalisa que la violence excessive pouvait fournir des réponses, mais rarement la vérité. Une autre fois, un prêtre corrompu le mena en bateau durant des semaines avant qu'il ne prenne conscience de son double-jeu, presque par hasard, et ce fut le jour où il réalisa que seuls les dieux étaient parfaits, et que leurs serviteurs étaient faillibles.

Il en fut ainsi durant tout le reste de sa vie : une lente et progressive réalisation de ses erreurs passées, qui s'accompagna d'un désir de changer et de mieux faire les choses. Aujourd'hui, Alexander n'arbore aucune culpabilité pour ses fautes : elles étaient celles d'un jeune fou qui ne savait pas ce qu'il faisait, et sa repentance consiste simplement à ne plus les refaire. Et il s'y emploie très bien.


Sur vous

Quelques mots sur vous ?
Votre âge IRL : 25
Comment avez-vous trouver le forum ? Je couche avec la fonda
Des suggestions/remarques ? Un peu trop d'hérésie à mon goût
Crédit de l'avatar : TheFearMaster



Influence de base







TypeTotalRéputationAutre sourcesExplications et justifications
Diplomatique35035Alexander ne s'est pas fait beaucoup d'amis lors de sa vie, mais son statut même d'Inquisiteur en fait une cible peu engageante
Économique15015En tant qu'Inquisiteur, voyageant constamment aux quatre coins d'Alevia, Alexander ne possède rien de plus que les vêtements qu'il porte sur son dos et l'épée à son côté. Il lui arrive néanmoins de payer des voleurs ou des brigands pour obtenir une information, avec de l'or acquis soit auprès d'un temple local, soit d'une autre façon plus ou moins morale
Culturelle et religieuse9070 20 En tant qu'Inquisiteur depuis plus de deux décennies pendant lesquelles il n'a pas manqué de se faire remarquer, il n'y a que peu de religieux - et d'hérétiques - qui ignorent l'existence de l'Inquisiteur Corbeau
Militaire300 30Alexander a subi un entraînement guerrier dans sa jeunesse, pas aussi poussé que celui d'un templier, mais il sait malgré tout se battre avec une épée
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Message  Re: Alexander Barnes [terminé]  par Alexander Barnes le Jeu 13 Sep - 21:16

Coterie : Aucune
Rang social / Titre : Inquisiteur
Age : 41 ans
Métier : Inquisiteur
Fiche : Fiche Alexander
Nationalité : Ecriture, RP, Décevoir mes parents
Fiche terminée
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Message  Re: Alexander Barnes [terminé]  par Les Dieux le Ven 14 Sep - 11:09
Admin

Coterie : Texte
Rang social / Titre : Dieu tout puissant
Age : n qui tend vers l'infinis
Métier : Déité
Fiche : Texte
Journal : Texte
Félicitation je valide ta fiche, bienvenue parmi nous inquisiteur !
(Les événements de la Purification seront ajoutés au contexte incessamment)
Voir le profil de l'utilisateur


Les Dieux est un compte purement administratif, merci de ne pas envoyer de MP dessus. Néanmoins, n'hésitez pas à contacter un membre du staff si besoin !
Message  Re: Alexander Barnes [terminé]  par Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum