La valse du Pouvoir - Forum RPG

RPG d'intrigue

Forum actuellement en Bétatest, merci de votre indulgence!

Frivole | [Terminée]

La valse du Pouvoir - Forum RPG :: Administratif :: Le registre :: Présentations validées


avatar
Message  Frivole | [Terminée]  par Frivole le Ven 21 Sep - 22:50

Coterie : L'Écume d'un Rêve
Rang social / Titre : Le Favori
Age : 36 ans
Métier : Courtisan de luxe, propriétaire de l'Écume d'un Rêve
Fiche : #Frivolitude
Journal : Par ici, petits curieux...
Situation familiale : Éternellement célibataire... au grand dam de nombreuses personnes
Nationalité : Shaïm
Divinité favorite : Khel
Frivole

Nom : /
Prénom : Frivole
Surnom : Fahim Khalis (nom d'origine), le Favori
Age : 36 ans
Groupe : Peuple
Nationalité : Shaïm (Né en Alévia)
Titres honorifiques : /
Profession : Courtisan de luxe, propriétaire de l'Écume d'un Rêve
Situation familiale : Éternellement célibataire... au grand dam de nombreuses personnes
Divinité favorite : Khel


Psyché
En Alévia comme ailleurs, les courtisans sont appréciés pour leur compagnie publique autant que privée, mais nul ne se risquerait à imaginer une liaison avec l'un d'entre eux... Vous avez devant vous l'exception à cette règle.

Si vous avez ne serait-ce que prêté une oreille aux histoires de cœur de la noblesse Alévienne, mon nom vous est forcément familier. Je suis Frivole, leur favori à tous depuis plus d'une décennie. Toute personne s'offrant mes services, qu'elle soit féminine ou masculine, riche ou moins riche, exubérante ou réservée, est certaine d'être satisfaite. Pour le bon prix, vous pouvez vous afficher à mon bras lors d'un bal, et vous délecter de l'expression jalouse de vos concurrents alors que je vous amuse par ma culture et ma langue... acerbe. Qui sait, si vous la réservez suffisamment longtemps à l'avance, ma compagnie pourrait s'étendre jusqu'à la nuit, et même sur plusieurs jours. Ne craignez rien, je garde les secrets que l'on me confie sur l'oreiller avec la fiabilité d'une tombe. Il en va de ma réputation. Après tout, je ne suis pas un simple prostitué, mais un courtisan de luxe. Il faut savoir me mériter.

Bien des gens s'interrogent à mon sujet, car j'ai su conserver le mystère autour de ma personne. Frivole n'est évidemment pas mon véritable nom, et mes sourires sont loin d'être sincères. Au fil des années, j'ai perfectionné trois masques différents, que je porte constamment les uns sur les autres. En surface, vous pouvez apprécier le délicat et talentueux courtisan, heureux dans sa vie et dans sa profession. Mes plus fidèles... confidents pensent voir mon véritable visage dans mon deuxième masque, celui de l'homme d'affaires honnête et aimant, dont le cœur n'est capable d'aimer qu'eux. Mon troisième et dernier masque appartient à Zoya, la gérante de l'Écume d'un Rêve. À ses yeux, j'apparais comme un habile manipulateur, un homme de l'ombre tissant sa toile entre les manigances des hautes sphères. Mais sous ces apparences, sous cet accent Shaïm artificiel et ces illusions multiples, qui suis-je ?

La vérité, celle que nul n'entendra jamais, est la suivante : je ne suis qu'un homme lassé de la cruauté du monde, dont l'ambition suprême est de profiter de chaque instant de sa vie et d'apporter un sourire à un maximum d'individus possible. Bien que je me refuse à explorer mes failles, je reconnais ma propre vanité et le danger que représente la soif d'adrénaline héritée de mes jeunes années. J'ai laissé derrière moi il y a bien longtemps ce jeune garçon naïf qui s'imaginait vivre de trépidantes aventures sur l'océan. Le monde dans lequel nous vivons est aussi beau que cruel ; pour survivre, je l'ai observé, infiltré, et fait mien. Je forme des courtisans de luxe, que je protège grâce à l'établissement que j'ai fondé. Je fais de mes confidents nos gardiens et protecteurs, tout en leur apportant la passion qu'ils ne trouvent plus dans le lit conjugal. L'amour n'y a pas sa place, et n'en trouvera jamais aucune... même si une maigre part de moi-même continue vainement d'espérer.

Récemment, j'ai observé un gain marqué d'attention à mon égard. La rumeur selon laquelle la reine aurait un amant enflamme toute la noblesse, et rares sont les suspects aussi notables que le Favori de la cour... À vrai dire, je ne m'en plains pas. J'ai même laissé la direction de mon établissement à Zoya pour danser à ma guise sur les pistes traîtres de la capitale. Il s'agit d'une occasion en or de me faire des contacts précieux, aussi bien au sein de l'église et des ambassades que de la pègre. Je ne souhaite rater aucune opportunité. Cela est risqué, certes, mais qu'est la vie sans une bonne dose de risque ? Ma vie me plaît assez pour que je ne craigne ni la mort ni le déshonneur. Après tout, tous les gouvernements ont besoin de courtisans !

Du fait de mes origines et de ma profession, les plus croyants supposent souvent que je pratique le culte de Shaariss en secret. Au-delà du côté de fruit défendu que cela m'apporte, je peux assurer que cette foi ne m'intéresse en rien. Je l'ai même bannie de l'Écume d'un Rêve, et demande régulièrement le passage d'un inquisiteur pour m'assurer que cette règle soit bien respectée par toutes et tous. En vérité, je suis un fervent partisan de Khel – ou 'Arkhal', tel que je l'appelle pour conserver mes apparences de beauté exotique. Ceux qui me connaissent ont tendance à supposer que je préfère Orion, mais soyons sincères, des deux divinités, Khel est de très loin le plus bel homme... et, à mes yeux, l'or ne vaut rien face à la pure splendeur des arts et des lettres.
Artéfacts : Vous plaisantez ? Imaginez-vous seulement les dommages que cela causerait à ma réputation ?!
Physique : Indifférente à ses trente-six ans, la beauté naturelle de Frivole ne s'est jamais vraiment ternie. L'âge et l'expérience ont aiguisé son regard et lui ont conféré une aura qui inspire le respect autant que l'envie. Si sa peau mate et sa longue chevelure noire et bouclée sont typiques des Shaïms, ses yeux d'un bleu perçant et hypnotique trahissent de distantes origines Aléviennes. Il lui arrive de porter la barbe et la moustache, mais il change régulièrement de style pour continuer de surprendre.

Frivole est connu pour prendre grand soin de son apparence. Ses longues années de pratique de la danse ont donné à sa silhouette une allure fine et musclée qu'il entretient savamment. Sa chevelure est toujours savamment peignée et arrangée, et il arbore de nombreux bijoux d'or et de turquoise, présents de ses clients. Il souligne ses traits au moyen d'un maquillage discret mais efficace, choisit ses eaux de toilette et ses parfums avec attention, et emporte toujours trois tenues différentes lorsqu'il prévoit de participer à un bal. Il se vêt aussi bien à la mode de Shaïm qu'à celle d'Alévia. En toutes circonstances, il aime surprendre et attirer l'attention, mais vise en priorité à plaire à ses clients et confidents.

Histoire
De son vrai nom Fahim Khalis, Frivole est né de la brève union de Sahbia Khalis, courtisane de renom, et du respecté Dayaan Ab'Shadir, prince marchand de Shaïm. En tant qu'enfant né hors du mariage, Fahim aurait été écarté immédiatement de la succession si la nouvelle de sa naissance était parvenue à son père. Aussi, dès qu'elle réalisa qu'elle était enceinte, Sahbia entreprit toutes les démarches nécessaires à la construction de sa nouvelle vie. Elle repéra un noble d'Alévia venu visiter le pays, et parvint à le convaincre de l'emmener avec lui en l'échange de ses services. Cependant, au milieu du trajet, sa grossesse fut découverte, et son supposé bienfaiteur l'abandonna sans le sou sur les quais du port.

Fahim naquit dans la misère sans jamais voir les déserts de son pays d'origine, et devint immédiatement le plus grand trésor de sa mère. Sahbia enchaîna les emplois temporaires pour nourrir son fils, tout en faisant en sorte d'être présente lorsqu'il en avait besoin. Le petit garçon passait parfois des journées entières dans le silence le plus total. Pour contrecarrer son ennui, sa mère lui apprit très vite à lire. Des textes religieux aux contes en passant par les romans d'aventure et les textes de lois, il dévora tous les ouvrages qu'il fut capable d'atteindre. Il en conçut un amour profond de la littérature et de la poésie, et par la suite, de toutes les formes d'art.

Malheureusement, Sahbia fut incapable de se faire à sa nouvelle vie, loin de l'apparat et du confort des maisons de courtisanes. Les dettes s'accumulant, elle décida finalement de retourner à son premier emploi. Si sa beauté s'était quelque peu ternie par les années, cela ne l'empêcha pas de monter les échelons et de retrouver une position confortable. Très naturellement, Fahim fut inclus dans ce changement de vie et fut élevé par l'ensemble des courtisans. Il ne reçut aucune éducation scientifique ou religieuse, mais apprit à l'école de la vie : déchiffrer les micro-expressions des clients devint rapidement sa passion.

En grandissant, Fahim prouva qu'il avait hérité des atouts foudroyants de sa mère, et naturellement, il se dirigea vers une carrière identique. Ce fut d'abord par l'imitation qu'il apprit la danse, le chant et l'art de prétendre. Sahbia lui enseigna ensuite l'art de divertir ses clients à la manière des courtisans de luxe, mettant en valeur sa culture et sa répartie. Sa plus grande leçon fut la suivante : 'Mon fils, tes mots seront leur appât, et ton silence, leur assurance. Tes charmes pourront encourager tes clients à revenir, mais garde pour toi ce que tu sais, et ils le feront sans crainte.' C'est sur ce conseil qu'il construisit son premier masque, celui qui devait devenir son outil de travail.

Fahim avait à peine commencé à prendre des clients lorsque sa mère perdit la vie des suites d'une maladie, et cet événement lui brisa le cœur. La perte du seul être cher qu'il avait connu dans son existence fit naître en lui un vide affectif qu'il était incapable de combler. Malgré les avertissements des autres courtisans, il se jeta à cœur sincère dans son travail, et alla jusqu'à éprouver des sentiments pour l'une de ses clientes. L'humiliation qui résulta de sa confession naïve ne fit que retourner le couteau dans une plaie encore béante, et inspira la création de ses deux autres masques.

Il aurait pu demeurer éternellement au duché de Valmer s'il n'avait pas été repéré par son bienfaiteur. Akram An'Lazhar, un ambassadeur venu de Shaïm et plus de vingt ans son aîné, se prit d'intérêt pour Fahim. Il sut reconnaître la formation perfectionniste des courtisans renommés de son pays dans les manières du jeune homme, et lui fit remarquer à plusieurs reprises qu'il n'était pas à sa place dans une cité de province telle que celle-ci. Leur danse de séduction dura plusieurs semaines, ponctuées de charmantes soirées et de cadeaux hors de prix, au terme desquels la nouvelle tomba : Akram était officiellement nommé à la capitale. Visiblement incapable de se séparer de son nouveau favori, il proposa à Fahim de l'accompagner et de l'aider à monter sa propre affaire, promettant qu'il ne manquerait de rien.

À ces mots, le souvenir du destin similaire qu'avait connu sa mère frappa Fahim comme un coup de tonnerre. C'est en tremblant d'angoisse et d'incertitude qu'il demanda à son bienfaiteur un temps de réflexion. Il passa la nuit suivante les yeux grands ouverts, contemplant pour la première fois son avenir sous la lumière de la lune. La peur lui tordait les entrailles et lui donnait des envies de fuite. Il se prit à rêver d'aventure et de lointains horizons, visualisant ce destin dans ses moindres détails : il monterait sur un navire comme passager clandestin, séduirait le capitaine pour le convaincre de l'employer, et vivrait en homme libre sur l'océan infini. Mais l'idée de quitter sa ville natale l'inquiétait tout autant. Au terme de plusieurs jours de réflexion, il avait pris la décision de refuser l'offre d'Akram, et jura de s'y tenir malgré ses hésitations.

Il suffit d'une phrase, prononcée par l'une de ses collègues, pour tout changer.
'Vous vous rendez compte, le prince marchand Dayaan Ab'Shadir, dans notre maison close ?!'
Fahim n'évoqua jamais la nuit qui suivrait, mais encore aujourd'hui, elle hante ses cauchemars.

L'ambassadeur fut surpris à l'aube par l'arrivée du jeune courtisan aux portes de sa résidence.
'Fahim ?! Quel étonnant coup du sort, je pensais te rendre visite ce soir.'
'Mes excuses, mon bon prince, je n'en pouvais plus d'attendre. Si la bénédiction que vous souhaitiez m'offrir est toujours à votre goût, je l'accepte de bon cœur.'
'J'en suis très heureux, mais... sont-ce des larmes que j'aperçois sur ton visage ?'
'Des larmes de bonheur, mon beau sire, que d'être l'objet de vos affections. Cependant, si vous me le permettez, j'aurais une requête.'
'Parle, et elle te sera acquise.'
'Je dois disparaître. Changer de nom. Personne d'ici ne doit savoir que je suis toujours en vie.'
'Cela peut s'arranger. Puisqu'il en est ainsi, comment dois-je t'appeler désormais, mon frivole ami ?'
'...Hé bien, quitte à me rebaptiser, pourquoi pas Frivole ?'


Selon les documents officiels, Fahim Khalis périt dans un tragique accident le soir-même, emportant l'intégralité de ses sentiments et de ses rêves dans la tombe.
Quelques jours plus tard, Frivole, courtisan de luxe soutenu par un mystérieux bienfaiteur, faisait son entrée dans la capitale.
Dayaan Ab'Shadir, quant à lui, profita du reste de son voyage paisible en Alévia sans jamais réaliser l'ampleur des dégâts causés par ses paroles comme par ses actes.

Grâce aux généreux dons et à la protection de son bienfaiteur, Frivole put s'installer dans une vaste maison en plein centre-ville d'Era, où il entreprit de monter sa propre maison close dans la tradition des maisons de courtisans de luxe de Shaïm : L'Écume d'un Rêve. Sa première recrue fut Zoya, une jeune femme Alévienne du même âge que lui, et dont l'esprit cartésien et l'attention pour les détails devaient en faire sa confidente. Il définit rapidement un plan d'action efficace, recrutant uniquement des beautés fatales qu'il avait secourues en usant de son or ou de son hospitalité, avant de les former avec le plus grand soin et de les employer suivant un contrat le plus équitable possible. L'Écume d'un Rêve connut rapidement une grande popularité parmi les nobles les plus aventureux, gagnant la réputation d'un établissement aux services de grande qualité mettant un point d'honneur à protéger les secrets de ses clients. Mais tout cela n'aurait pas été possible sans la présence personnelle de Frivole à la cour.

Akram et Frivole se fréquentèrent durant sept ans, au cours desquels l'ambassadeur ne cessa jamais de l'inonder de présents. Lorsqu'il mourut, le courtisan avait déjà amassé assez d'or pour subsister durant des années. À ce butin vinrent s'ajouter les revenus astronomiques qu'il engrangea par ses services personnels auprès d'autres nobles. Aujourd'hui, il assiste à presque tous les bals prenant place à la capitale et est un visage connu de la noblesse locale comme nationale sous son statut particulier de courtisan Favori de la cour. Placé sous la protection de ses confidents, il ne craint plus pour sa vie... ou peut-être est-ce là le résultat de l'attitude distante qu'il adopta en même temps que son nouveau nom ?

Depuis que la nouvelle au sujet du prétendu amant de la reine s'est répandue, certains murmurent qu'il pourrait s'agir de Frivole. Cette rumeur est renforcée par le fait que Frivole, connu pour avoir été introduit à la cour par un 'mystérieux bienfaiteur', a fait son apparition dans la capitale seulement deux ans avant la naissance du prince héritier... Face à ces allégations, il se contente de sourire mystérieusement, ravi de la renommée gratuite que cela lui accorde. Il est cependant conscient que cette affaire risque de le placer sur le devant de la scène, et a décidé d'en profiter tout en protégeant son établissement. Laissant la gestion quotidienne aux mains de Zoya tout en restant propriétaire, il s'est fait ambassadeur de l'Écume d'un Rêve auprès de la noblesse. En tant que nouvel arrivant sur la scène politique, Frivole cherche avant tout à se faire des contacts et des alliés... en profitant au maximum du chaos ambiant pour égayer son existence.

Qui sait combien de cœurs Frivole tient entre ses mains ? Une chose est certaine : le sien, s'il existe encore, n'appartient à personne.


Sur vous
Quelques mots sur vous ? Anael, écrivain et MJ, à votre service. N'ayant pas participé à un forum du genre depuis longtemps, je m'en remets à votre clémence. Par pitié, ne me jugez pas sur l'attitude de Frivole.
Votre âge IRL : 24 ans (né en 1994)
Comment avez-vous trouver le forum ? Un certain club d'écriture ayant permis de belles rencontres.
Des suggestions/remarques ? La navigation depuis l'accueil me paraît parfois un peu laborieuse. Le design est absolument magnifique !
Crédit de l'avatar : shalizeh7.tumblr.com - représentant le glorieux Shaun Gilmore


Influence de base








TypeTotalRéputationAutre sourcesExplications et justifications
Diplomatique80
80
10
En tant que courtisan de luxe, Frivole a eu l'opportunité de fréquenter les plus hautes strates de la noblesse et est parvenu à se tailler une place jusque dans les bals de la cour. Il possède de nombreux secrets concernant ses clients, notamment par le biais des employés de l'Écume d'un Rêve, et entretient les sentiments de ses prétendants les plus insistants avec une maîtrise totale; ainsi, son influence sur la noblesse est digne de son surnom de Favori...
Économique60
45
15
Frivole est propriétaire de l'Écume d'un Rêve, un établissement de luxe qui lui rapporte un pécule non-négligeable. Cependant, l'essentiel de sa fortune considérable lui vient de son propre travail de courtisan et des divers présents hors de prix qui lui sont constamment offerts par ses confidents.
Culturelle et religieuse10
10
0
Frivole est croyant... dans les grandes lignes. Sans éducation religieuse proprement dite, il s'identifie au culte de Khel pour son amour de la connaissance et de l'art, mais ne fréquente que très rarement les temples.
Martiale10
10
10
...La danse compte-t-elle comme un art martial ?

Gain d'influence INRP:

RP : Deux indiscrétions nocturnes : +5 réputation diplomatique (participation officielle à une soirée mondaine) + 10 martiale concret (nouveau contact : Leyceline, assassine qui prendra vos contrats et en priorité en plus).
RP : Par le plus beau des hasards : +5 réputation diplomatique (participation officielle a une soirée mondaine)
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Message  Re: Frivole | [Terminée]  par Le Scribe Eternel le Sam 22 Sep - 18:58
Coterie : La Bibliothèque de Khel
Rang social / Titre : [Esprit Immortel)
Age : Le Temps dans la bibliothèque de Khel n'a pas de sens.
Métier : Scribe
Félicitation Frivole, ta fiche est validée. u vas pouvoir allez mériter ton nom dans toutes les maisons de ce forum ! Tu peux dès maintenant aller faire une demande de RP (n'oublie pas que tu dois les signaler quand ils sont terminés) et une demande de lieu si cela est nécessaire. Je t'invite également à créer dès maintenant ton journal de bord pour garder une trace de tes aventures!
Voir le profil de l'utilisateur


Le Scribe Éternel:
J'ai passé toute ma vie mortel à écrire l'histoire de ce monde, tant et si bien qu'un jour j'en suis arrivé à la fin. J'étais déjà un vieil homme en ce temps là, mais je fut saisit d'horreur devant la profondeur du vide qui m'envahissait. Il n'y avait plus de chronique à rédiger, plus de fait à relater et je serais mort bien avant que l'histoire ne s'achève. Mais Khel prit en pitié le vieil érudit que j'étais et quand mon histoire fut achevé il ramassa ma vie et dans son royaume de rayonnages infini il me fit une place. Je suis le scribe éternel, qui par la gloire de Khel écrira l'histoire jusqu'a la fin des temps.

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum