La valse du Pouvoir - Forum RPG

RPG d'intrigue


Gryffem de Valravenne | [Terminé]

La valse du Pouvoir - Forum RPG :: Administratif :: Le registre :: Présentations validées


avatar
Blason des Valravenne
Rang social / Titre : Duc de Serreval
Age : 41 ans
Métier : Conseiller du roi
Fiche : Tout est là, enfin presque.
Situation familiale : Marié et père de trois enfants, deux frères et une sœur.
Nationalité : Alévienne
Divinité favorite : June
Gryffem de Valravenne

Nom : de Valravenne.
Prénom : Gryffem Guillaume Sigfried.
Surnom : Le duc blond.
Age : 41 ans, né en 997.
Groupe : Noble*
Nationalité : Alévien
Titres honorifiques : Duc de Serreval.
Profession : Duc de Serreval et conseiller du roi.
Situation familiale : Marié avec trois enfants, deux frères et une soeur.
Divinité favorite : June


Psychée
Passer sa jeunesse à apprendre le maniement des armes ne laisse que peu de temps pour les poursuites intellectuelles, le duc sait lire et écrire certes mais il manque cruellement d’entraînement. Son écriture est à la limite du lisible, plus proche de celle d’apothicaires que de celle d’un calligraphe, et il ne lit que lentement ; quel est l’intérêt de savoir lire et écrire lorsque le clergé est là pour ça? Le passe-temps de notre cher Gryffem se trouve être la chasse de hors-la-loi et autres brigands, il n’apprécie guère rendre la justice dans le hall de la porte d’Orion préférant la justice expéditive de sa lame. Cela dit cette activité, pas plus malsaine qu’une autre, lui a insufflé un certain sens de la justice, c’est d’ailleurs la partie de son serment de chevalier qui lui tient le plus à cœur. La chasse est une partie importante de sa vie, que ce soit la chasse à l’homme ou au gibier, c’est une tradition, presque un sport ducal et être invité à le suivre dans une de ses parties de chasse est un signe de ses faveurs, de nombreux duels d’honneur ont livrés car la place d’un aristocrate a été allouée à quelqu’un d’autre. Comme tout bon guerrier du nord c’est au combat que l’on s’attire le respect voir même l’admiration de Gryffem et sa loyauté va d’abord à ses frères d’arme, peu importe leur rang, puis à celui à qui il a prêté serment de fidélité. Cependant il ne prend pas ses serments à la légère étant donné que son honneur est la chose la plus importante à ses yeux, de plus sa piété impose une haute barrière contre toute tentation de briser un serment fait devant les dieux.

Artéfacts : Aucun, de toute façon c'est pour les hérétiques.
Physique : Le duc est grand et ça se voit, il fait une tête de plus que la majorité des gens qu'il croise. Il a de longs cheveux blonds,  une barbe qu'il taille de temps en temps, plus d'armes qu'il n'a de bras et une cicatrice juste à côté de l’œil gauche.


Histoire
Gryffem, fils de Gryffem et fils aîné du duc de Serreval naquit en l’an de grâce 997, le jour de sa naissance son père le fêta par un mois de chasse qui fournit le gibier nécessaire pour un grand banquet et un autre mois de célébrations à travers tout le duché. Un enfant attendu donc qui eut le droit à une éducation principalement martiale, physique comme intellectuelle, comme tout bon descendant de la noblesse d'épée se doit d’avoir. Cette éducation créa un homme massif, aussi large que haut diraient les plus moqueurs, et les dieux savent qu’il est haut. Gryffem se maria à ses dix-sept ans avec Elisabeth, la fille du comte d’Ifroy, vassal et ami du duc. L’amour, comme dans de nombreux mariages arrangés, ne fut pas au rendez-vous durant leurs noces mais il se construisit au fil des années. Rares sont les moments où Elisabeth n’est pas aux côtés de son époux, au départ nombreux furent ceux qui objectèrent à ce qu’une femme se joignent à eux pour la chasse ou la guerre mais quelques duels plus tard ceux qui osaient le dire en face Gryffem étaient peu nombreux. Les objections finirent par disparaître lorsqu’en 1025, à l’âge de vingt-huit ans, Gryffem devint Gryffem VIII, duc de Serreval à la mort de son père Gryffem VII lors d'une embuscade jhordienne, il mourut d'une blessure infectée.

Le début du règne de Gryffem ne fut pas de tout repos car les objections ne mirent pas longtemps à refaire surface. Au début de l’année 1027 le baron de Livinen, Sigismund d’Ingelheim,  se rebella et leva ses troupes dans l’espoir de devenir duc, prétendant au trône ducal grâce à un mariage vieux de deux génération qui lui donnait du sang Valravenne via sa grand-mère. Elisabeth conseilla à son mari de rapidement écraser le baron séditieux de peur que d’autres le rejoigne car sa position n’était pas vraiment des plus sûres. Levant le ban il partit à la tête de ses vassaux encore fidèles, c’est à dire un nombre assez réduit, la majorité préférant regarder pour rejoindre le vainqueur. La veille de la bataille le duc défia le baron en duel pour décider l’issu de cette bataille sans avoir à sacrifier inutilement des vies sur l’autel de la guerre ; le baron refusa, il avait plus de chance de gagner la bataille que d’emporter le duel mais ça ne plut pas des masses à ses chevaliers les plus honorables ni même à la roture qui préférait que ce conflit nobiliaire soit résolu entre nobles. Le lendemain les deux armées se firent face à l'ombre du dernier pic de la chaîne, pas très loin du village d’Eppstein. Le combat se fit à pied car le terrain n’étant pas vraiment propice à une charge de cavalerie, de toute façon il ne fut pas question d’ingénieuses manœuvres ou de brillantes tactiques, il n’y eut qu’une mêlée aussi brutale que sanglante. Une mêlée qui tourna court pour le baron lorsque ce dernier fut projeté au sol par un bec de corbin et achevé par un homme d’arme d’un coup de miséricorde entre son gorgerin et son casque. L’armée de Sigismund se brisa, les chevaliers ne voyant plus de raison de se battre fuirent vers leurs montures tandis que le commun, voyant l’aristocratie partir, prit ses jambes à son cou et se dispersa dans toutes les directions.

La bataille d’Eppstein gagnée, Gryffem VIII de Valravenne retourna à la Citadelle d'Illiana et convoqua tous ses vassaux pour qu’ils renouvellent leur serment d’allégeance. Tous obéirent et après moult génuflexions le duc prépara un voyage pour la capitale. Une fois à Era se fut à lui de jurer fidélité au roi cependant il ne resta pas à la cour, il rentra chez lui pour consolider sa prise sur le duché. Emprise sur son duché qui fut ébranlé cinq ans plus tard par une série de mauvaises récoltes qui forcèrent de nombreux paysans à se tourner vers le banditisme et le braconnage pour survivre. Pour ajouter à l'instabilité les pillages sur les côtes se multiplièrent. Le duc passa une nuit en prière dans la Tour du Dragon, devant l'épée de saint Grégor dans l'espoir d’apaiser les dieux et de recevoir leur conseil. Les dieux restèrent silencieux évidemment mais après une nuit de méditation c'est un Gryffem résolut à poursuivre tout jhordiens, jusqu'à leur île maudite s'il le fallait, qui sortit de la tour. Il laissa une garnison symbolique à la Citadelle d'Illiana et s'en alla vers les côtes aider d'abord le comte d'Ifroy, sur les conseils de son épouse. Le duc descendit ensuite l'océan avec une armée qui s'agrandissait à chaque vassal sauvé et chaque village protégé. Au village de Charmur un cavalier blessé, sauvé par June d'un groupe d'éclaireur jhordien, apporta un message royal: Louens Coeurvaillant demandait l'aide de ses vassaux côtiers pour repousser une armée.

Dans la maison du doyen de Charmur réaménagé pour accueillir le duc et son conseil de guerre, Gryffem prit le conseil de ses vassaux. Le duc, assit sur une chaise curule, écoutait. Deux factions s'étaient rapidement formé une fois la question posée: l'armée rassemblée en ces lieux doit-elle rejoindre séance tenante l'ost royal? Les uns disaient que leurs terres étaient toujours en danger ce à quoi les autres répondaient que ne pas répondre à l'appel du roi avait valeur de trahison et n'avaient-ils pas tous prêté serment? Le comte d'Ifroy se tenant à la droite du duc, un peu en retrait, observant la carte à la lueur d'une chandelle, ladite carte était étendue sur une lourde table de bois et l'emplacement des armées étaient marqués par une figurine. Gryffem fit signe à Geoffroy d'Ifroy. Ce dernier frappa du poing sur la table pour calmer l’assistance qui commençait à s'insulter de parjures, de couards, de blasphémateurs et autres joyeusetés. Gryffem se leva enfin et prit d'autres figurines guerrières.

"Je vous ai entendu." Le duc se retourna pour chercher quelqu'un du regard dans un coin de la pièce. "Avons-nous la bénédiction des dieux pour avancer au secours du roi?"
Un homme sortit de l'ombre. "Assurément mon seigneur." Répondit le prêtre de June. "Les dieux soutiennent toujours l'unité et l'idée d'une glorieuse bataille..." Il allait ajouter: fut-elle aux côtés d'un Coeurvaillant mais décida de se taire. Si le duc avait fait appel à lui c'était pour son soutien et non pour rajouter une giclée d'huile sur le feu. "ne peut que vous attirer la bénédiction de June."
Gryffem hocha la tête visiblement satisfait. "Bien, voilà qui est réglé nous suivrons la volonté des dieux. Nous partons demain." La déclaration fut suivie d'un murmure général mais tous sortirent sans dire quoi que ce soit à voix haute. C'est à partir de cet instant que son surnom de duc blond se popularisa dans la noblesse Serrevalloise. En effet d'après certain cette couleur de cheveux dont parfois héritaient les ducs de Serreval étaient le fait d'un ancêtre jordhien et le surnom était refaisait surface lorsque la noblesse n'était pas d'accord avec les décisions du duc qui n'avait pas choisit sa couleur de cheveux.

Gryffem combattit, entouré des meilleurs guerriers et plus proches vassaux de son duché, devant la forteresse des Mers. Durant cette bataille le duc fut tiré au sol par un jordhien hurlant, la chute expulsa l’air de ses poumons. L’infâme mélange de sang et de boue s’agrippa à son armure comme pour l’entraîner dans les profondeurs, il n’eut que peu de temps pour rouler sur le côté avant que son crâne ne soit écrasé par son destrier paniqué. L’homme qui l’avait tiré de son cheval leva sa hache à deux mains au dessus de sa tête tandis que le duc tentait tant bien que mal d’attraper du bout des doigts son bouclier, le visage tourné sur sa gauche. Puis l’ombre du barbare disparut et fut remplacée par celle d’un homme plus petit, moins large, en somme moins impressionnant qui tendit une main secourable à Gryffem. Ce dernier accepta l’aide du roi pour se relever. La bataille fut gagnée par la grâce de June et depuis ce jour la loyauté de Gryffem est acquise à Louens Coeurvaillant. En 1036, une fois les côtes du royaume sécurisées, au lieu de retourner dans son domaine le duc décida de rester à la cour royale et de prodiguer aide et conseil comme le serment qu’il avait prêté à son suzerain l’y obligeait. Cette loyauté acquise, certains disent même que Gryffem est l’âme damnée du roi, fit que le duc ne crut pas un mot des accusation d’adultère de la reine.




Sur vous
Quelques mots sur vous ?
Votre âge IRL : 21 ans.
Comment avez-vous trouver le forum ? En me baladant dans les tréfonds de l'internet.
Des suggestions/remarques ? C'est pas tant une suggestion qu'une demande: après mon inscription j'ai changé d'avis quant au nom de mon personnage mais impossible de modifier mon pseudo tout seul comme un grand, est-ce qu'un admin charitable pourrait le faire pour moi? Celui qui le fera aura ma gratitude et peut-être un cookie.
Crédit de l'avatar : Fait par Conor Burke.





Influence

Total d'influence disponible : 170
- Guerrier : 90%
Une vie violente depuis qu'il a six ans ont fait de lui un guerrier avec qui il vaut mieux éviter de croiser le fer, que ce soit à pied ou à cheval. Ce n'est pas vraiment un escrimeur, l’expérience et sa brutalité compensent en général le manque de finesse et une technique qui n'est pas vraiment académique.
- Réputation chevaleresque : 60%
L'honneur de Gryffem est l'une des choses les plus importante qu'il ait, en tout cas pour lui, et il n'hésitera pas à se battre pour le protéger, ça tombe bien il ne se débrouille pas trop mal avec une épée.
- Réputé pieux : 50%
Gryffem a toujours au moins un prêtre de Khel dans son entourage direct, ne serait-ce que pour lire et écrire à sa place, le duc demande souvent leur avis et il se rangera plus facilement du côté de la prêtrise. A cela il faut ajouter son observance rigoureuse des heures de prière, ses dons réguliers à l'Eglise et le fait qu'il paye sans rechigner lorsqu'il est nécessaire de construire des temples.
- Politicien naïf : 30%
Entre ses vœux de chevalerie, son éducation et sa vie, Gryffem n'est pas un très bon menteur, aussi bien par manque de pratique que par conviction. Il a du mal à se montrer hypocrite ou mentir même pour faire plaisir à quelqu'un ce qui n'aide pas des masses en diplomatie ou en politique. Cependant ça peut être vu comme un atout pour celui qu'il sert car le roi sait qu'il n'a pas un flagorneur comme conseiller et que ledit conseiller lui dit la vérité ou du moins la vérité comme lui la perçoit.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Message  Re: Gryffem de Valravenne | [Terminé]  par Les Dieux le Jeu 22 Nov - 22:32
Admin

Coterie : Texte
Rang social / Titre : Dieu tout puissant
Métier : Déité
Divinité favorite : Nous
Bonjour bienvenue sur le forum ! Comme tu l'as sans doute vu il est encore en bétatest donc des éléments sont susceptibles de changer comme l'influence qui a été mise à jour récemment.
Si malgré tout cela te conviens ma fois j'espère que tu passeras un excellent séjour parmi nous !

J'ai fais la modification sur ton pseudo l'un de nous viendra validé la fiche incessamment ! Si tu as la moindre question n'hésites pas ♥️
Voir le profil de l'utilisateur


Les Dieux est un compte purement administratif, merci de ne pas envoyer de MP dessus. Néanmoins, n'hésitez pas à contacter un membre du staff si besoin !
avatar
Blason des Valravenne
Rang social / Titre : Duc de Serreval
Age : 41 ans
Métier : Conseiller du roi
Fiche : Tout est là, enfin presque.
Situation familiale : Marié et père de trois enfants, deux frères et une sœur.
Nationalité : Alévienne
Divinité favorite : June
Merci pour l’accueil et le changement, s'il y a plusieurs membres du staff sachez que seule la personne ayant modifié mon pseudo aura ma gratitude éternelle.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Coterie : La Bibliothèque de Khel
Rang social / Titre : [Esprit Immortel)
Age : Le Temps dans la bibliothèque de Khel n'a pas de sens.
Métier : Scribe
Félicitation Gryffen, ta fiche est validée. Tu vas pouvoir aller fire flotter au vent ta belle chevelure blonde et la tâher du sang de tes ennemis ! Tu peux dès maintenant aller faire une demande de RP (n'oublie pas que tu dois les signaler quand ils sont terminés) et une demande de lieu si cela est nécessaire. Je t'invite également à créer dès maintenant ton journal de bord pour garder une trace de tes aventures!
Voir le profil de l'utilisateur


Le Scribe Éternel:
J'ai passé toute ma vie mortel à écrire l'histoire de ce monde, tant et si bien qu'un jour j'en suis arrivé à la fin. J'étais déjà un vieil homme en ce temps là, mais je fut saisit d'horreur devant la profondeur du vide qui m'envahissait. Il n'y avait plus de chronique à rédiger, plus de fait à relater et je serais mort bien avant que l'histoire ne s'achève. Mais Khel prit en pitié le vieil érudit que j'étais et quand mon histoire fut achevé il ramassa ma vie et dans son royaume de rayonnages infini il me fit une place. Je suis le scribe éternel, qui par la gloire de Khel écrira l'histoire jusqu'a la fin des temps.
Message  Re: Gryffem de Valravenne | [Terminé]  par Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum